Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog du MARGOUILLAT

Journal de Bord

Les iles Pityuses

Samedi 20 septembre arrivé à Ibiza à 7h30 par Air Méditerranée. Taxi pour San Antonio Abad Club Nautico pantalane N° 5 ou JL nous attendait avec l’annexe de Mathusalem mouillé un peu plus loin à Port Many. Journée de repos, grande sieste pour récupérer en fin d’après midi, nous allons dans San Antonio downtown pour prendre notre courrier et envoyer quelques emails dans un café Internet. Avitaillement pour 5 jours dans un super marché et nous terminons à la terrasse d’un café avec un pot de sangria. Place privilégiée pour observer la faune Ibiziene sex and drug et la mode Adlib (ad libitum, selon le bon plaisir) son slogan « viste commo quieras pero con gusto ».

 

Dimanche 21 nous levons l’ancre pour l’ile d’Espalmador au sud d’Ibiza. Superbe dune de sable en face de l’ile de Formentera. Balade dans l’ile l’après-midi, puis bain de boue sulfureuse qui vous transforme en petit homme vert.

 

Lundi 22 farniente, baignade, bain de boue, sieste, lecture, nous récupérons…

Mardi 23 dernier bain de boue, footing, natation, mise en forme physique pour le départ vers Gibraltar.


 

La météo de Marseille annonce un coup de vent force 8  sur l’est de la zone Cabrera, Eliz nous prépare de la cuisine d’avance. Nous levons l’ancre à 13h00 pour le sud jusqu’au niveau du cap Gata. Cap compas 225°, vent force 5, allure grand largue, la mer moutonne, temps couvert et orageux, quelques grains passent. Nous organisons les premiers quarts de 2h30chacun : Eliz 10h, JL 12h30, Th 3h, Fr 5h30. Plus rien à l’horizon, nous dinons vers 19h30 d’un bol de rizotto arrosé d’un Bordeaux Clairet et un yaourt, un cargo en vue venant d’Algérie. 9h30 plus un pet de vent, JL met le moteur en marche, nuit difficile dans la cabine arrière pour l’équipage qui prendra la relève à 3h du matin.

Mercredi 24 Th. prend son premier quart, nuit noire, la lune se lève mais ne perce pas les nuages noirs, bruine, quelques chalutiers au loin, vent nul, houle longue. Multitude de dauphins aperçues vers 9h, des chalutiers en pêche. Arrêt du moteur, petite brise de 7 nœud, allure grand largue, nous sommes a la hauteur de Carthagène et d’Oran, 120 milles parcourus.

 

Envoi du spi au début d’après midi, le ciel se couvre retour au génois, encore des dauphins. Ciel noir a l’horizon avec des grains, mais nous sommes pris de court par un violent grain venant de l’arriere, le génois est enroulé avec beaucoup de peine, et le tourmentin déroulé. Prise du premier ris dans la GV, qui se révèle vite insuffisant avec un vent de force 8, des pointes de 42 nœuds, et surtout des amas d’eau. Heureusement nous pouvons prendre une douche chaude. Un gousset de latte a cassé. Nuit calme force 4, mais beaucoup de bateaux en vu demande de la vigilance.


Jeudi 25 nous sommes face à Almeria, vent faible, démarrage du moteur, j’en profite pour recharger les batteries du PC et autres appareil électroniques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Le blog du MARGOUILLAT

Le blog du Margouillat est édité par Françoise et Thierry pour leurs familles et leurs amis

HTML

HTML.....

Module 2

module...

Hébergé par Overblog